BIENVENUE





LA THERAPEUTIQUE DU DISTAL ACTIVE CONCEPT
- D.A.C. -


Ce site a été créer dans le but de présenter la technique du Distal Active Concept mise au point par
le Docteur Jean-Jacques AKNIN, Praticien Hospitalier, Spécialiste en Orthopédie Dento-Faciale, chef de la sous section d'O.D.F. de l'U.F.R. d'Odontologie de Lyon 1.







Bienvenue sur le site du D.A.C. qui a été mis en place par le Dr Grégory Chassel.

Vous allez pouvoir y trouver les principaux renseignements sur cette thérapeutique étendue maintenant à plusieurs milliers de patients depuis 1995 par des orthodontistes dans le cadre de leur pratique privée ou par les étudiants du centre de soins de la faculté d’Odontologie de Lyon 1. Dans le champ du plan de recherche clinique de l’université de nombreuses études et communications scientifiques ont été réalisées ou présentées sur la thérapeutique DAC, vous pourrez ici trouver quelques conclusions sur ces différents travaux.



Quel champ de dysmorphoses couvre la thérapeutique DAC ? quels sont les cibles thérapeutiques ?


La plupart de patients à traiter sont des enfants ou des adolescents qui présentent une malocclusion de classe II associée à une DDM. Le problème se pose donc à trois niveaux :


· Le sujet en croissance

L’objectif de la thérapeutique DAC est d’obtenir un effet squelettique sur la croissance mandibulaire en denture mixte ou en denture adolescente. Cet effet orthopédique de la thérapeutique DAC est comparable aux effets obtenus par les thérapeutiques fonctionnelles comme le sont les activateurs de croissance. Au delà des normes céphalométriques, l’objectif essentiel est l’équilibre facial et l’esthétique du profil du patient en traitement.

· La malocclusion de classe II

Le traitement de la correction de la classe II molaire est un objectif réalisé en 10 semaines sans utilisation de forces extra-orales qui peuvent avoir des effets iatrogènes sur la voûte du crâne, sur les systèmes suturaux crâniens ou basi-craniens. Le confort du patient est un souci essentiel comme le sont les simplifications thérapeutiques qu’apporte cette technique fiable et facilement reproductible dans la clinique quotidienne. La thérapeutique DAC par la stratégie qu’elle met en œuvre et grâce à l’utilisations de nouveaux biomatériaux rend maintenant évitables les indications d’extractions orthodontiques selon le schéma habituel 14,24, 35, 45 que l’on préconisait dans la technique edgewise initiale selon les indications déduites des boîtes céphalométriques conventionnelles.

· La Dysharmonie Dento-Maxillaire

Le calcul de la DDM a été surévalué par les méthodes d’analyses classiques, Aknin et Boyer ont montré que cette surévaluation relative à une erreur d’appréciation était de l’ordre de 4mm en moyenne, elle aggravait donc la valeur de la DDM qui augmentait de ce fait, les indications d’extraire.





Ce site sera sans cesse réévalué et de nouveaux cas cliniques seront présentés et commentés dans l’avenir. Les résultats des recherches en cours seront mis à jour. Pour toute information clinique, vous pourrez entrer aussi en contact avec l’un des enseignants de la faculté d’odontologie de Lyon à l’adresse suivante: Drjjaknin@aol.com. Nous vous souhaitons une bonne lecture.